dim. 28 juin | L'Achronique Art & philo

Le dimanche 28 juin, Laure Gauthier invite le poète Frank Smith à dialoguer

Laure Gauthier invitera le poète Frank Smith à dialoguer avec elle et le public. Dans le cadre d’un projet de Résidence d’écrivain région Ile de France, L’Achronique accueille la poète Laure Gauthier en résidence.
Les inscriptions sont closes
Le dimanche 28 juin, Laure Gauthier invite le poète Frank Smith à dialoguer

Heure et lieu

28 juin 2020 à 16:00
L'Achronique Art & philo, 42 Rue du Mont-Cenis, 75018 Paris, France

À propos de l'événement

Dans le cadre d’un projet de Résidence d’écrivain Ile de France, L’Achronique accueille dès septembre 2019 la poète Laure Gauthier en résidence. La Résidence de Laure Gauthier est l’occasion d’interroger le rapport entre la poésie et le réel par le prisme du fait divers : que peut la poésie face au fait violent, qu’il soit intime ou politique ? Comment la poésie peut-elle nous aider à combattre la « fait-diversification » de la langue et de la société ? L’auteur travaille à l’écriture d’un livre « les corps caverneux » qu’elle présentera à l’Achronique : elle invite également un dimanche par mois à partir de novembre des écrivains à entrer en dialogue autour de la notion de fait divers et d’écriture (Séverine Daucourt, Marie de Quatrebarbes, Frank Smith, François Bordes, Arno Bertina ou encore Christophe Manon) Laure Gauthier mène en parallèle des ateliers d’écriture au Lycée Jules Ferry. 

Action financée par la Région île de France 

LAURE GAUTHIER

Laure Gauthier écrit des textes poétiques, des récits et des essais. Elle vient de publier kaspar de pierre (La lettre volée, 2017) et je neige (entre les mots de villon) (LansKine 2018). Ses textes poétiques paraissent également en revue notamment Po&sie, Sarrazine, Remue.net, CCP, Babel heureuse ou Phoenix. Elle travaille à repenser l’espace et le temps du texte poétique pour inventer de nouvelles formes. Elle créé des transpoems qui migrent vers des oeuvres vocales et scéniques mais aussi des installations. Que peut l’image poétique dans sa plasticité et sa sonorité ? Back into Nothingness, monodrame essentiellement parlé pour actrice-soprane, chœur et électronique, musique de Nuria Giménez-Comas, a été créé au TNP en mars 2018 (Biennale Musiques en scène) ; tandis que les Etudes de théâtre acoustique, une installation sonore et poétique 3-D (musique de Pedro Garcia Velasquez et Augustin Muller) a été présentée au ZKM de Karlsruhe en septembre 2018 et à Paris en mars 2019.

Les inscriptions sont closes

Partager cet événement